Une biographie qui s'étoffe :

Comme indiqué hier, la séance prévue était trop dense et n'a pu être menée à son terme. En raison de la coupure provoquée par les vacances, il a été décidé de faire une heure d'IDD aujourd'hui.
Après la fin de la mise en commun du travail sur les nouveaux documents, les élèves eurent le temps de passer à la rédaction d'une nouvelle ébauche de biographie. Lentement, mais sûrement, on quitte le domaine lu catalogue de simples faits pour arriver à une construction plus étoffée, mieux construite.

S03b04S03b05

S3b_03

S3b_02

La construction thématique de la fiche n'a pas été perçue par tous mais les quelques exemples qui suivent montrent que certains ont déjà compris que raconter une vie, ce n'est pas que des faits, c'est aussi une mise en forme qui donne envie de lire (même si le retour à la suite de faits est là assez vite). Les progrès sont tout de même spectaculaires par rapport aux quelques phrases du début !

Une séance inattendue :

Pourquoi une séance inattendue ? A la fin de l'heure, voyant qu'ils ne parviendraient pas à utiliser la matière disponibles, quelques élèves proposèrent de venir en plus de 11h25 à 12h00. En effet, exceptionnellement, il n'y avait aucun cours à cet horaire en raison du cross du collège de l'après-midi. La proposition fut, évidemment, acceptée et 7 élèves vinrent, à leur rythme, terminer leur récit de la vie de Marcel Dixneuf.

S3b_01

Quelques biographies (3) :

Pressilia :

Marcel Dixneuf est né le 12 août 1893 à Boussay. Il a deux autres prénoms : Alexis et Marie. Le niveau de ses études est de 3, c'est-à-dire qu'il a son certificat d'études. Il exerçait le métier de comptable avant d'entrer en guerre. Son entreprise était l'épicerie P. Foulonneau. Il est aussi catholique pratiquant. On a aussi appris qu'il a les yeux marrons, les cheveux châtains, il mesure 1m67, son front est moyen, son nez est rectiligne. il ne porte pas la barbe.

Ses parents sont Dixneuf Emile Frédéric. Il était marchand de grains et aussi maire de Boussay. Sa mère, elle, s'appelle Marchais Delphine Félicité. Son métier était ménagère. Ils habitaient à "La Gare" à Boussay. Marcel Dixneuf a des frères et sœur, dont Emile Dixneuf, l'ainé de la famille, Emilie Dixneuf la deuxième, et Léon Dixneuf l'avant dernier.

Pendant ce temps, Marcel Dixneuf part en guerre le 27 novembre 1913. Il est au 66e régiment d'infanterie. Sa caserne est à Tours. Son portrait moral est positif : il est intelligent, sa conduite est impeccable, il est énergique et consciencieux.

Son parcours dans la guerre est chargé, mais il envoie des lettres à sa famille.

Un jour, il ne fut plus simple soldat, il devient caporal puis devient sergent. on lui donne de plus en plus de responsabilités.

En décembre, il était encore en guerre et passa le réveillon avec ses camarades. Mais en décembre, le 28, il se fit blesser par un éclat d'obus au bras droit et en 1915, le 20 novembre, il fut à nouveau blessé par un éclat d'obus mais à l'oreille cette fois. En mars 1915, il peut enfin sortir de l'hôpital.

En 1916, il fut appelé en renfort à la 1ère compagnie du 66e RI.

Inachevé.

Amandine :

Marcel Dixneuf est né le 12 août 1893 à Boussay. Avant de faire laguerre, il a été comptable dans un commerce de gros. il a les yeux marrons, les cheveux châtains, il mesure 1m67, il a le visage rond et un front moyen. Son nez est rectiligne. Il n'a pas de barbe. Sa mère s'appelle Marchais Delphine Félicité, elle est ménagère et habite à "La Gare" à Boussay avec son mari Emile Frédéric Dixneuf mort à Boussay en 1914. Il était marchand de grain et maire de Boussay de 1901 à 1904. Pendant son service il est ajourné pour faiblesse et puis pris. Il commence son service le 27 novembre 1913, il est au 66e régiment d'infanterie à Tours. Marcel est intelligent, instruit, énergique, consciencieux et a une conduite impeccable. En août 1914, il écrit à ses frères et sœur. Le 15 août, il fait son premier combat à Nomény. Le 20 septembre, il apprend la blessure de Léon mais n'a pas le temps de lui écrire car il y a des combats dans la Marne après avoir combattu près de Nancy. Le 26 octobre en Belgique, il combat à Poelcapelle. le 18 novembre, il devient sergent.

Inachevé

Sébastien :

Marcel Dixneuf est un soldat qui est très bien vu par ses supérieurs : ils ne lui font que des compliments. Il est intelligent, énergique, consciencieux... Pour rentrer dans son régiment, le 66e, il a dû s'y reprendre à deux fois. Il début son service militaire le 27 novembre 1913.

Durant la guerre, Marcel Dixneuf est confronté à plusieurs embuches, il les écrit tous dans un petit carnet de notes. En 1914, en août, la guerre éclate pendant qu'il faisait son service militaire. il est donc envoyé pour défendre son pays. En septembre, il apprend la blessure d'un de ses frères, Léon. En Octobre, il combat à Poelcapelle, en novembre, il est fait caporal, en décembre, il assiste à l'exécution d'un soldat français qui voulait s'enfuir. En 1915, il est blessé par un éclat d'obus à l'oreille gauche, le 20 novembre. En 1916, il est évacué à cause d'une blessure pendant un stage de grenadier. En 1917, il commande un groupe de nettoyeurs de tranchées où il fait 15 prisonniers. En 1918, il mange chez le colonel car il a été promu sous-lieutenant et en mai il est en permission et il retourne à Boussay.

(...)

Après les vacances :

Nous resterons toujours attachés à donner toujours plus d'épaisseur à la vie de Marcel Dixneuf. Le jeudi 4 novembre, nous consacrerons le séance à travailler sur une question posée par Thomas H. ce matin : "mais il y a une case qui n'est pas complétée : son portrait !". Avant de nous plonger dans cette guerre et le parcours en détails de Marcel Dixneuf de 1914 à 1918.

B. C.