Cette troisième séance a commencé par un retour sur la précédente : nous sommes revenus sur le texte réalisé à l'aide de leurs travaux pour montrer les manques.

Quand ? D'où vient-il ? Qui est-il ? Henri Mongis quitte l'école désespéré et triste car il a eu un mauvais classement. Où ? Il s'inquiète d'aller à l'Ecole Normale. Pourquoi ? Ses vacances s'annoncent tristes. Il part il y est déjà en vacances à Ouville Où est-ce ? avec ses parents.

Le jeune homme aime aller à la pêche et faire des excursions dans la forêt. Où précisément ? Il aime être au contact de la nature : il pêche des crabes, des crevettes et capture des insectes. Il se passionne pour la mer et prend des bains quotidiennement. Il se balade avec ses amis Qui ?. Malgré ses longues vacances il n'a pas réussi à faire ses devoirs. Explication ? Cependant, au cours de ses vacances, il a mûri et pris confiance en lui. Décidé, il est prêt à se battre pour avoir une meilleure place et croquer la rentrée à pleines dents. Le dimanche 30 septembre, le jour du départ a sonné pour lui. Départ pour où et vers quoi ?

 

Nous avons pu aborder l'utilisation de citations, préciser la géographie des lieux évoqués et illustrer ce texte de cartes postales anciennes. L'objectif final est toujours le même : donner de « l'épaisseur » à Henri Mongis, sortir d'un portrait purement descriptif, essayer de découvrir quelques facettes de sa personnalité.

 

Arrivé de Rouen dans la nuit précédente, ce vendredi 3 août 1906, Henri Mongis, jeune écolier, commence « ce petit journal de [ses] vacances d'été ».Henri Mongis a quitté l'école, désespéré et triste, car il a eu un mauvais classement, « Malgré un travail assidu, je n'ai pu me classer que dans un très mauvais rang. Arriverai-je jamais à prendre une meilleure place ? » Il s'inquiète d'aller à l'Ecole Normale, « Les premières compositions me mettront-elles parmi les premiers, ou bien les désillusions et les déceptions me feront-elles perdre courage dès les premiers jours ? ». Ses vacances s'annoncent tristes.

Il est en vacances avec ses parents, à Ouville-la-rivière, en Haute-Normandie. Le jeune homme aime aller à la pêche et faire des excursions dans la forêt, « principalement dans les sauvages gorges de Varengeville, et les bois qui environnent le phare d'Ailly ». Il aime être au contact de la nature : il pêche des crabes, des crevettes et capture des insectes. Il se passionne pour la mer et prend des bains quotidiennement. Il se balade avec ses amis, « deux camarades lycéens venus passer leur vacances au bord de la mer ». Malgré ses longues vacances il n'a pas réussi à faire ses devoirs, « Cependant, malgré toutes mes bonnes résolutions, je n'ai pas fait beaucoup de besogne, mes devoirs de vacances ne sont pas terminés ». Cependant, au cours de ses vacances, il a mûri et pris confiance en lui. Décidé, il est prêt à se battre pour avoir une meilleure place et croquer la rentrée à pleines dents. Le dimanche 30 septembre, le jour du départ a sonné pour lui et une nouvelle étape de sa vie va commencer.

« Elle marque en effet cette période de deux fois 30 jours une sérieuse étape dans ma vie d'écolier : hier les jeux et les travaux de l'enfance ; [aujourd'hui] les travaux assidus et sérieux du jeune homme. La lutte pour la vie va commencer. »

 

La troisième séance est toujours dans cette logique : il s'agissait aujourd'hui d'en apprendre un peu plus sur la vie d'Henri Mongis, en particulier après cet été 1906. Pour ce faire, nous avons choisi 10 documents. Les élèves devaient, en duo, proposer une chronologie des documents en justifiant leurs choix.

S03-01

Malgré la difficulté de l'exercice, les élèves ont montré beaucoup de curiosité et certains se sont révélés de très fins observateurs, au point qu'Anthony a relevé un détail remettant en cause la légende établie sur l'album familial d'Henri !

Après discussion (très riche) sur chacune des images, c'est un portrait plus riche d'Henri qui a été fait : un homme facétieux qui, malgré un échec à l’École normale, est devenu instituteur après trois ans à l'armée. Flavy réussit à déterminer que l'un des menus était celui des « fiançailles », puis Océane observa avec beaucoup de pertinence que le port de la robe de son épouse sur un autre cliché suggérait qu'elle était enceinte, ce qui s'avéra exact.

Une correction a été faite en feuilletant l'album de famille.

La première page :

S03-03

La dernière page projetée pour bien montrer qu'il y a une suite à découvrir.

S03-04

Les élèves ont découvert qu'il avait un frère et que ce frère était marié avec la sœur de son épouse.

La première partie de la fiche, permettant de synthétiser sera complétée la semaine prochaine, pour mieux faire la transition avec l'après 19 juillet 1914, date du dernier cliché observé.

 S03-02

B. C.