Après plusieurs mois de silence, le temps est venu de faire le bilan de notre expérience pédagogique autour de la Première Guerre mondiale avec des élèves de 4e (élèves ayant autour de 14 ans), avant la prochaine (car il y aura un nouvel IDD l'an prochain), qui nous emmènera vers une nouvelle expérience avec des images animées...
Long silence qui ne fut pas synonyme d'absence de travail mais bien de travail pour aboutir au résultat final qui va vous être présenté.
 
Après avoir travaillé au première trimestre sur la biographie et des extraits des carnets d'un soldat dénommé Joseph Degaugue, nous avons passé le deuxième trimestre et une partie du troisième sur les représentations de la guerre par des artistes. Dans un premier temps, nous les avons fait travailler en groupe sur des artistes ayant connu la guerre et qui ont transcrit leur expérience par les mots, des représentations graphiques ou cinématographiques. Dans un second temps, nous avons fait exactement le même travail, avec les mêmes supports mais sur des artistes contemporains. Dans tous les cas, l’œuvre était mise en relations avec un extrait des carnets de Joseph Degaugue.
 
Au final, cela nous a permis de montrer que même à un siècle d'écart, il est toujours possible d'exprimer sa sensibilité, nos émotions liées au témoignage d'un homme sous différentes formes : musique, cinéma, dessin, collages... Sachant que la finalité fut que chaque élève utilise une phrase de Joseph Degaugue pour réaliser un travail soit illustrant ces mots, soit partant de ces mots pour exprimer un ressenti sur la guerre.
 
Les élèves eurent 4h30 pour réaliser une production et la notice explicative. Le temps finalement très court pour certains qui ne réussirent pas à achever ou à peaufiner leur travail. La toute dernière séance de l'IDD a toutefois permis, en observant une dizaine de productions, de constater la richesse et la variété des réalisations, ainsi que l'interprétation qu'il était possible d'en faire, parfois plus riche qu'ils ne l'imaginaient !
Voici 10 de ces productions, sachant que certaines étaient prometteuses mais n'ont pu être menées à leur terme.
 
Théo :
Travail hélas inachevé montrant une représentation d'un partie de carte qui s'est finie par la mort des joueurs dans le texte de Joseph Degaugue. L'inspiration vient de Fernand Léger qui a été étudié en classe.
 
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/1118/01.jpg
 
Janagha :
Le thème de l'explosion revient à plusieurs occasions dans les travaux des élèves. Janagha a fait un mélange entre un dessin au fusain et un collage reprenant le visage d'un soldat blessé d'Otto Dix étudié en classe. Travail inachevé en raison de l'absence de l'élève lors de la dernière journée de travail.
 
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/1118/02.jpg1..jpg
 
Steven :
Toujours autour de l'explosion d'une mine, si Steven a utilisé une représentation similaire de l'explosion, il a choisi de mettre en évidence la présence de la tranchée par un dessin minimaliste des fils de fer. La présence humaine dans l'explosion apparaît grâce à des empreintes digitales humaines que l'on devine. Ainsi, ces hommes vaporisés ne sont plus que des empreintes fantomatiques.
 
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/1118/03.jpg1..jpg
 
Alison :
A nouveau l'explosion, mais ici, plutôt d'un obus que d'une mine. Alison est partie d'une photographie d'une tranchée puis a eu l'idée de mettre le texte de Joseph Degaugue atour de l'explosion. Elle aurait pu aller plus loin en explosant les mots autour de la déflagration. Le soldat est présent, observe, est une victime potentielle de l'explosion comme le montre sa représentations fantomatique.
 
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/1118/04.jpg
 
Medhy :
Medhy a choisi de travailler uniquement avec des collages : sur l'image d'un convoi mortuaire, il fait apparaître des éléments ayant pu aboutir à un tel résultat. La blessure, la fatigue du combattant, l'enterrement au front, les armes. Chaque image s'ouvre sur le texte de Joseph Degaugue correspondant.
 
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/1118/05a.jpg
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/1118/05b.jpg
 
Corentin :
Par un collage, Corentin a voulu montrer le face a face qui a finalement une même finalité : la mort et la destruction. Le texte de Joseph Degaugue qui évoque la souffrance des hommes dans le no man's land est entre les deux camps.
 
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/1118/06.jpg
 
Tracy :
Montrer ou ne pas montrer l'horreur de la guerre qui n'apparaît que sous la forme des mots chez Joseph Degaugue ? Tracy a fait les deux. Elle a choisi une image avant de place par dessus le texte de Joseph Degaugue. Le résultat a beaucoup impressionné les autres élèves : sobre, efficace en mettant en valeur certains mots, surprenant en utilisant une image que le texte et l'imagination orientée par les mots fait parfaitement coller avec le contexte.  
 
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/1118/07a.jpg
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/1118/07b.jpg
Clémence :
Plusieurs élèves se sont perdus en essayant de faire une représentation dessinée de la guerre, voulant faire du réaliste mais sans en avoir les possibilités techniques. Nos avions pourtant étudié la BD de Barroux qui montrait qu'avec des formes simples, on pouvait faire passer beaucoup de choses. Clémence a eu l'idée originale de créer une photo-carte. Nous en avions vu en classe et un des professeurs en a toujours dans son sac ! La numérisation ne rend pas bien le travail au fusain pour aboutir à une image en niveau de gris.
 
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/1118/08a.jpg
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/1118/08b.jpg
 
Lucie :
Le travail de Lucie visait à intégrer les mots de Joseph Degaugue dans un texte qui pourrait avoir été entièrement écrit pas un combattant.
 
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/1118/09b.jpg
 
Marion :
Elle est la seule à s'être lancée dans la réalisation d'haïkus. Autour d'un thème et d'une seule image, elle a fait un travail remarquable, riche en figures de style, voire d'un travail de mise en forme réfléchi (notamment la croix et le surgissement du 2e).
 
Voir ce lien pour lire le travail de Marion : http://clg.anjou.sarthe.e-lyco.fr/enseignements/travaux-eleves-8248.htm

Merci d'avoir suivi le travail de la classe de 4eH.

B. C.