La présentation de la séance 11 est courte. En effet, après un bilan des productions réalisées la semaine dernière, le groupe a relu les consignes d'écriture sur la première partie (raconter l'horreur). Plus le texte réussira à s'éloigner de la simple description, plus il sera riche. Un infographie de soldat en uniforme de 1914 réalisées par André Jouineau a été présentée afin que les élèves n'oublient pas penser, d'imaginer en couleur.

Ensuite, un peu de temps a été consacré à la seconde partie de la lettre, afin d'expliciter les attentes : le soldat n'est pas en permanence au combat, il a des moments de repos. Un extrait de film d'époque a permis de montrer ce que voulait dire la vie quotidienne : pas de combat, les travaux, la détente, les corvées.

Plus d'une heure a finalement été consacrée à l'écriture. Les travaux rendus en début d'heure portaient à la fois des commentaires et une évaluation temporaire par rapport aux consignes afin de les aider. Certes, écrire n'est pas facile, écrire sur un tel sujet qui nécessite la maîtrise d'un contexte et d'un vocabulaire l'est plus encore. Les élèves ont en tout cas écrit et la semaine prochaine, ils retrouveront leur production insérée dans la lettre de Marcel et verront concrètement le résultat. Les meilleures seront publiées sur le blog.

B. C.