Après la séance spéciale du 11 novembre, reprendre le travail sur les textes sans donner l'impression de ne faire que cela et relancer la machine a curiosité nous a poussé à faire une séance découpée en deux temps.

Premier temps :

Premier temps, deux périodes de trente minutes pendant lesquelles les élèves vont alternativement par moitié travailler leur texte et créer le portrait robot de Marcel Dixneuf.

- Le travail de Français a pour objectif de montrer les qualités des productions réalisées il y a deux semaines tout en aidant les élèves à corriger eux-mêmes les points moins réussis.

- Le travail sur le portrait robot devait éveiller la curiosité sur cet homme qui n'était pour l'instant qu'un nom et des mentions dans des documents, un homme dont il fallait imaginer les traits comme on le ferait pour un personnage de roman. Or notre homme a vécu.

Portrait robot de Marcel Dixneuf :

A l'aide des informations de la fiche matricule de Marcel Dixneuf, les élèves devaient réaliser un portrait robot. Les informations sont rares : un visage rond, un front moyen, un nez rectiligne. On sait aussi qu'il ne portait pas de lunettes ni la barbe. A l'aide de ces éléments et de leur imaginations, aidés par un petit programme disponible gratuitement sur internet, les élèves ont dû s'interroger sur ce à quoi devait ressembler Marcel Dixneuf.

S05_01

Bien qu'en anglais, le petit programme est facile d'utilisation, et sa prise en main rapide fut un atout pour que tous les élèves puissent, dans un temps raisonnable (25 minutes), réaliser le portrait demandé.

http://flashface.ctapt.de/

Ils étaient aidés par une fiche expliquant les principales fonctions de l'outil.

S05_02

Le résultat fut un travail sérieux et achevé par tous. Et une curiosité grande, car ils le savaient, le second temps allaient être celui de la découverte de Marcel.

Voici les treize réalisations : les visages ne sont pas toujours ronds, rond est souvent bouffi, le cheveux est le plus souvent court. Ces travaux ont été réalisés sans concertation entre les groupes.

Bryan_GuillaumeJ_r_myMarine_AzalaisPressilia_Mathilde

Manon_AmandineCharl_ne_L_aS_bastien_K_vinAdem_Quentin

Sol_ne_Ang_liqueBrayan_ThomasHSullivanThomasB

JEug_ne_Maxime

 

Second temps :

Les trente dernières minutes furent consacrées à une activité ludique. Plutôt que de montrer rapidement et simplement le portrait de Marcel, les élèves durent chercher où était Marcel dans un cliché de 24 soldats dans un hôpital en 1915 (dont Marcel).

23 élèves, 24 visages. Chacun dut, à tour de rôle, donner son avis sur un homme : était-ce Marcel ? Mais surtout argumenter sa réponse à l'aide de ce qu'il savait. Un visage rond, un nez rectiligne, un front moyen, pas de barbe, 21 ans, sergent au 66e RI (même s'ils ne savaient pas reconnaître un galon de sergent), blessé au bras droit.

S05_03

L'activité se déroula rapidement, chacun jouant le jeu. Les numéros 5 et 9 furent les seuls à être sélectionnés. Pour les aider à choisir, le choix fut fait non de révéler l'information, mais de proposer le portrait de Léon et de Marcel, toujours en 1915, sans indication de "qui est qui". A eux d'argumenter pour trouver qui est Marcel. C'est Bryan qui trouva l'indice clé : le galon de sergent au bras de Marcel.

S05_04

Marcel et Léon en convalescence, mi-1915

L'identification de Marcel comme étant le 5 et le 9 fut rapidement abandonnée. Car Marcel était le n° 1, avec son visage rond et son galon de sergent, homme qui a pourtant été éliminé bien vite de la liste, le premier !

C'est finalement à 12h10 que la classe partit pour son repas du midi... un peu plus tard que l'heure prévue, mais personne ne demanda à sortir avant de savoir qui était Marcel Dixneuf.

La semaine prochaine, la classe travaillera sur le déroulement de la Première Guerre mondiale, afin de pouvoir mieux comprendre le déroulement des combats en 1914, puis de 1914 à 1918, tout en ayant une idée un peu plus précise de la vie dans les tranchées. L'objectif étant ensuite de travailler sur le parcours militaire de Marcel, sur ce qu'il a vécu, vu, écrit dans son carnet sans mettre les mots.

B. C.


S05_06