Dans moins de deux semaines, le départ pour Verdun. Mais avant le départ, une cérémonie officielle incontournable : la remise du chèque de subvention de la Fédération Nationale André Maginot. Sans cette somme, le voyage serait impossible à mettre en place car elle couvre une grande partie des frais de transport et permet de proposer le séjour à un prix raisonnable pour tous les élèves.

C'est devant la classe de 3eD, mais sans les élèves du club des autres classes restés dans leurs cours respectifs, que la cérémonie s'est déroulée.
M. Galan, président honoraire de la section sarthoise de la Fédération, M. Pocart son remplaçant et deux veuves de guerre membres de la Fédération sont venus remettre un chèque de 2300 euros à Madame Confiac, principal de l'établissement.

Une fois le chèque remis, ce fut au tour de monsieur Allain, membre de la section locale des Anciens combattants de Sablé-sur-Sarthe de remettre une subvention de 105 euros pour l'achat de fleurs. Lors du voyage, des fleurs seront déposées lors de cérémonies à la mémoire de deux ancêtres d'élèves et d'un soldat de Bückeburg, ville jumelée de Sablé-sur-Sarthe.


FNAM2010
M. Galan, Mme Confiac, M. Allain, M. Pocart lors de la cérémonie devant les élèves de 3eD

La discussion avec les élèves qui suivit la cérémonies a montré à tous la motivation qui animait toute l'équipe... et l'impatience de vivre ce voyage dont on parle depuis septembre.

B. C. D.


Discours prononcé par M. Confiac :


Monsieur Galan, monsieur Pocart, monsieur Allain, madame Pré,

Je tiens avant toute chose à remercier vivement la Fédération Nationale André Maginot pour cette subvention. Une telle aide est indispensable pour permettre aux jeunes générations de départements comme le nôtre de pouvoir apprendre, comprendre et se souvenir de ce que fut réellement la Première Guerre mondiale. Au-delà de ce que peuvent en dire les livres, les cours, les films, aller sur place est le moyen le plus sûr de rapprocher nos jeunes générations de ce qu'a vécue la génération née tout juste un siècle avant eux.

Merci beaucoup monsieur Galan. Grâce à votre soutien sans faille depuis trois ans aux projets proposés par messieurs Bondu, Carobbi et madame Davenel depuis cette année, vous avez permis à plus de 120 élèves de se rendre compte de leurs propres yeux, de ressentir ce que fut ce conflit. Grâce à votre confiance, votre disponibilité et vos conseils, nos enseignants ont pu rivaliser d'imaginations pour proposer un programme différent chaque année, mais toujours ambitieux et novateur.

Monsieur Galan, monsieur Carobbi m'a appris que vous passiez la main, mais que vous restiez président honoraire de votre association. Nous espérons que nous continuerons à recevoir de vos nouvelles. En tout cas, les portes du collège vous sont toujours ouvertes.

Monsieur Pocart, nous tenons à vous remercier pour votre présence. On entend régulièrement que les jeunes ne s'intéressent plus au passé. Les voyages proposés par ces enseignants prouvent au contraire que lorsqu'on leur montre du doigt quoi regarder, qu'on les aide à donner du sens sur ce qui s'est passé, à ressentir ce qu'ont vécu les personnes qui y étaient, nos élèves se montrent curieux et de bons futurs transmetteurs de la mémoire.
Nous espérons que vous accepterez de continuer à étudier le dossier proposé par nos enseignants à l'avenir car je sais qu'ils fourmillent de nouveaux projets et de nouvelles pistes, que ce soit dans les destinations ou les activités pédagogiques. Mais toujours avec pour but central la transmission du souvenir de ce qui s'est passé il n'y a finalement pas encore si longtemps.

Monsieur Allain,
Une fois de plus, la troisième fois également, vous avez accepté de soutenir une partie particulière du voyage : l'achat de fleurs. Certes une partie qui peut paraître étonnante, mais qui au contraire concourt à la transmission de la mémoire, qui permet sur place de ne pas oublier que sous chaque stèle, chaque croix, chaque plaque, il y a une voire plusieurs personnes. Y compris des Saboliens, des ancêtres d'élèves sans oublier des habitants de Bückeburg, ville allemande avec laquelle Sablé-sur-Sarthe est aujourd'hui jumelée. Sœur.
Merci à vous ainsi qu'à toute l'association des Anciens combattants de Sablé pour votre accueil chaque année lors des cérémonies du 11 novembre et pour cette aide.